Hello les amis ! J’espère que vous allez bien et que vous avez passé un bon weekend ! Merci pour vos réactions, notamment sur Instagram (vous avez été nombreux à aimer cette photo avec le petit âne sur l’Isla del Sol) et sur le blog dans mon précédent article sur la Bolivie.

Aujourd’hui, je continue avec la Bolivie et vous emmène à la découverte de la capitale la plus haute du monde : La Paz. Ses différents quartiers s’étalent entre 4 100m et 3 200m d’altitude. D’où une variété de paysages. Dans cette même capitale cohabite un univers froid et enneigé et un désert chaud et sec. C’est impressionnant, en une journée nous avons vu deux climats opposés.

Première excursion, direction la montagne Chacaltaya, véritable symbole de La Paz. Son sommet culmine à 5 300m d’altitude. A cette période, il y a encore de la neige, et la camionnette de notre agence de tourisme a dû s’arrêter et nous laisser continuer à pied. Autant dire que je n’étais pas vraiment équipée ! Ma paire de baskets et moi avons glissé à de nombreuses reprises, mais plus je grimpais, plus la vue à découvrir me fascinait.

Deuxième excursion, la Valle de la Luna. Située dans la partie basse de la ville, des formations géologiques érodées par le vent  et la pluie ont transformées ce lieu en paysage lunaire. Nous avons eu la chance de pouvoir nous balader au milieu de ces étonnantes sculptures qui me rappellent d’une certaine manière Bryce Canyon aux Etats-Unis.

Si il y a bien un lieu incontournable pour apprécier La Paz, c’est le mirador K’Illi K’Illi. Il faut grimper un petit peu, mais cela est vite récompensé ! Une autre attraction consiste à prendre l’un des téléphériques qui permettent de rejoindre les plus hauts quartiers. Adieu le métro !

J’espère que cet aperçu de La Paz vous a plu, et je vous dit à bientôt pour de nouvelles escapades !