Humeurs

5 bonnes raisons de partir vivre à l’étranger

Si vous me posez la question, là tout de suite si je suis prête à partir pour 6 mois, 1 an, 3 an ou plus à l’étranger, sans hésitation je vous répondrai « oui ». Vivre à l’étranger est une expérience que j’ai pu faire déjà 4 fois et ce dans 4 pays différents (l’Espagne, le Mexique, l’Allemagne et les Etats-Unis). A chaque fois j’en suis revenue grandie, riche d’expériences et de rencontres, et surtout avec ce sentiment que rien est impossible.

Si vous hésitez encore à vous lancer, que ce soit pour vos études ou votre vie professionnelle, voici 5 bonnes raisons de partir vivre à l’étranger !

Rencontrer des personnes d’autres cultures et nouer des amitiés solides

Forcément, si vous êtes dans un pays étranger, vous allez rencontrer des natifs de ce pays. Mais pas que ! Et c’est là que réside toute la particularité des programmes comme Erasmus. Vous allez rencontrer d’autres étudiants venant des quatre coins du monde, et qui eux aussi sont partis pour découvrir d’autres cultures.

On apprend ainsi à connaître des personnes venant d’horizons diverses. C’est aussi l’occasion de voir comment son pays et ses habitants sont perçus depuis l’étranger. Vous pourrez ainsi échanger sur les clichés qui pour certains se valident et pour d’autres ne sont que des mythes ! Et souvent, les amitiés qui se construisent à l’étranger en sortent grandies. Vous affrontez et aurez construit des souvenirs qui vous changent.

Pour ma part, mes relations avec mes amis étrangers ne sont en rien similaires avec mes amis d’enfance : ils acceptent plus facilement que je change, que je me lance dans de nouvelles expériences et m’encouragent.

Découvrir un nouveau pays

Cela est évident, mais il faut s’organiser car souvent le temps passe plus rapidement qu’il n’y paraît.

En échange universitaire, les associations pour les étudiants étrangers organisent souvent des road trip à travers leurs pays pour vous faire découvrir les endroits à ne pas louper. Si vous y êtes pour raisons professionnelles, encore mieux ! Vous pourrez bénéficier des conseils de vos collègues qui pourront également partager avec vous les traditions de leurs pays. Mais ce qui est le plus gratifiant ce n’est pas seulement de visiter mais aussi de vivre la vie de ce pays.

C’est ainsi que j’ai vécu mon expérience américaine. Au fur et à mesure, les habitudes américaines sont devenues miennes: aller au travail en basket et mettre ses talons une fois arrivée, descendre en jogging pour acheter son café du matin au coffee shop du coin, avoir un rapport aux distances beaucoup plus larges (et oui tout est grand et proche en même temps à l’échelle des Etats-Unis).

pexels-photo-126313

Savoir se débrouiller en milieu inconnu : grandir et se responsabiliser

C’est ce qui se passe la première fois que vous partez à l’étranger pour y vivre.

Bien sur, vous êtes déjà parti à l’étranger pour des vacances, mais là je vous parle de vous débrouillez pour vous installer sur une période plus longue que 2 semaines ! Il faut trouver un logement, payer son électricité, avoir son téléphone portable, pouvoir conduire une voiture, légaliser auprès des administrations votre présence sur le territoire, ouvrir un compte bancaire, avoir une assurance… toutes ces formalités administratives qui ne sont déjà pas évidentes dans son pays d’origine ! Alors cette fois il va falloir se challenger et ne pas se reposer sur ses parents.

Personnellement lors de ma première expatriation au Mexique, ce fût surement ces formalités à accomplir qui m’ont le plus responsabilisé. Avec le fait aussi de savoir respecter quelques règles de bases pour veiller à ma sécurité. En effet, même si le Mexique est un pays en paix, les inégalités sociales sont grandes et donnent lieu à quelques tensions.

Avoir une ouverture culturelle large

Avoir vécu à l’étranger permet de comprendre les réactions et façons de procéder plus facilement.

Je m’explique: si un américain vous dit que part « principe de précaution » il n’a pas fait le déplacement et peut faire le rendez-vous via conférence call, ce n’est pas qu’il n’a pas voulu venir, c’est que dans les habitudes américaines le principe de précaution a une forte valeur que ce soit pour des conditions météorologiques (une annonce de tempêtes de neige américaine n’a rien à voir avec ce que l’on connait en France) ou  un début de maladie (l’assurance maladie étant ce qu’elle est aux Etats-Unis, on comprendra que personne ne souhaite infester l’open space avec ses germes). De même un mexicain ne fera pas de voyage d’affaires au moment de la Quinceañera de sa fille, car cette fête est très importante dans les coutumes mexicaines.

Si vous n’avez jamais vécus dans un pays étranger, vous risquez fort de vous arrêter aux clichés et de porter un jugement. C’est là que réside la force de ceux qui se sont immergés dans une culture différente de la leur: nous sommes capable de voir au-delà des simples faits !

people-sign-traveling-blur

Parler différentes langues

Cette expérience attestera de votre capacité à communiquer dans une langue étrangère !

C’est une chose de passer des diplômes et tests de langue, cela en est une autre d’être capable de communiquer en milieu professionnel et dans la vie de tous les jours. Il ne s’agit pas forcément de s’exprimer sans aucunes fautes et d’utiliser le bon mot, mais d’avoir une fluidité, puis d’apprendre des expressions propre à chaque pays.

Mais aussi acquérir cette tolérance pour quelqu’un qui cherche à s’exprimer dans une langue étrangère. J’ai un très bon ami italien dont le français et parfois meilleur que le mien car il cherche toujours à utiliser le bon mot là où nous nous utilisons plus des mots génériques. Mais parfois aussi il cherche à traduire une tournure de sa langue natale vers le français et là le sens peut ne rien vouloir dire ou pire aller à l’envers de ce qu’il cherche à exprimer. Là encore, avoir vécu à l’étranger donne ce recul pour ne pas prendre au pied de la lettre ce qui a été dit quand d’autres ne cherche pas plus loin que leur bout de nez.

sign-places-travel-information-52526

Si vous êtes convaincus, voici quelques liens pour vous renseigner sur certains programmes:

Volontariat International en Entreprise (V.I.E) : Business France

Service volontaire Européen (S.V.E) : France Volontaires

Erasmus

 

 

You Might Also Like

2 Comments

  • Reply
    Manon
    9 novembre 2016 at 10 h 57 min

    Ah… Moi qui ai toujours envie de partir, ne serait-ce que pour quelques années… Tu m’as encore plus motivée aha !

    Je te souhaite une belle journée. À très vite.

    Manon
    http://www.chouquettes-mascara.com

    • Reply
      TheLittleBowIdea
      9 novembre 2016 at 13 h 40 min

      Coucou Manon ! Allez, lances-toi ! Je suis certaine que tu ne le regretteras pas ! Quelles sont les destinations qui t’intéressent ?
      Belle journée également 🙂

    Leave a Reply